02 31 39 61 53 avuedetruffe@orange.fr

Pourquoi avoir un chien guide ?

C’est une question très pertinente. Cette dernière nous est régulièrement posée. Notre réponse à trois axes principaux :

#1 Pour l’autonomie du déficient visuel

Le chien guide a un rôle purement technique d’aide à l’autonomie dans les déplacements extérieurs. Il permet à la personne de retrouver une fluidité de mouvement lors de ses déplacements sur les trottoirs.

« Avec la canne, on butte contre les obstacles… alors qu’avec le chien, on les évite. Cela nous permet de penser à autre chose »

Pour cela, l’apprentissage repose sur 4 axes :

  • L’obéissance
  • Le travail de déplacements
  • L’évitement et le marquage des obstacles
  • Le travail de recherches

En pratique, tous ces savoir-faire s’enchaînent différemment sur des trajets fonctionnels, selon qu’ils sont connus ou inconnus. Le chien a des capacités d’écoute et de repérage dans l’espace qui apportent au déficient visuel plus de sécurité, confort, confiance et rapidité.

Le chien guide doit prendre des initiatives pour gérer des obstacles et les imprévus lors du déplacement. Par exemple lorsqu’il est face à la fosse d’un quai de gare, il doit se coucher et refuser l’ordre d’avancer de son maître.

Toutefois, son champ d’action a des limites, le chien ne détermine pas le moment de traverser au feu tricolore (parce que sa vision ne le permet pas).

#2 Le chien-guide : un atout social

Contrairement à la canne blanche, le chien est un vecteur de communication.

#3 Un atout psychologique

La présence de ce compagnon aide à lutter contre la solitude et l’exclusion liées au handicap.

 

Pour plus de renseignements : contacter l’ANMCGA (Association Nationale des Maîtres de Chiens Guides d’Aveugles) au 01.43.71.71.07

mail : anmcga@chiensguides.fr
Site web : http://www.anmcga.fr/

Pour connaître la législation en vigueur concernant les chiens-guides d’aveugles : Articles 54, 53, L125 circulaire N40 et article R241

 

La demande de chien guide

La personne déficiente visuelle doit faire une demande écrite auprès de l’association.

A partir de ce moment, l’association s’engage à étudier la demande : visite à domicile,  entretien avec l’équipe éducative et pluridisciplinaire afin de mieux évaluer les motivations, les capacités et les besoins de la personne.

Le profil du demandeur permet ainsi de mieux sélectionner le futur chien. L’association est à l’écoute dans le choix du chien (race, sexe).

La formation de l’équipe chien / futur maître nécessite un travail spécifique et ce malgré une éducation différente pour chaque chien. En effet, l’équilibre du binôme repose essentiellement sur la complicité et la confiance mutuelle.

C’est parce qu’elle considère comme fondamental ce lien invisible (entre le chien et son maître) que l’association propose au futur maître :
L’organisation de séances de sensibilisation aux différentes races de chiens pour impliquer le demandeur dans le choix de son chien.

La possibilité de séances de travail : rencontres du jeune chien (à partir de ses 9 mois) avec son futur maître, travail d’attachement, … afin d’instaurer progressivement et durablement une confiance et une complicité jusqu’à la remise définitive du chien.

Un stage de remise dure 2 semaines (adaptable selon les facilités et disponibilités de la personne).

La première semaine a lieu au centre. Durant ce temps de travail sont préparées, vécues et analysées un maximum de situation diverses et variées, susceptibles d’être rencontrées par la personne et son chien, lors de leurs déplacements futurs.

Ce premier stage peut être complété par une deuxième semaine.

L’éducateur continue à tenir son rôle dans la progression de la relation chien /futur maître. Mais pour passer d’une relation triangulaire à une relation dualiste équilibrée, celui-ci doit s’effacer.

Un deuxième stage complète le premier. Celui-ci se déroule au domicile du nouveau maître pendant une durée d’une semaine.

Il consiste à :

  • adapter les repères de la personne déficiente visuelle à son nouveau mode de déplacement.
  • aider la personne lors de ses déplacements sur ses trajets fonctionnels.

Ensuite des séances de travail régulières selon les besoins seront mises en place.

 

une stagiaire avec un golden chien guide

L’équipe chien/maître est suivie par l’association jusqu’au dernier jour du chien.

Des contacts téléphoniques, des rencontres de travail et de loisirs sont régulièrement organisés par l’école de chiens guides d’aveugles de Caen-Normandie.

L’objectif est :

  • d’apprécier au mieux l’évolution de ces équipes
  • de les perfectionner si besoin
  • de continuer à répondre aux éventuels nouveaux besoins

Concernant le chien, un suivi sanitaire et vétérinaire est réalisé pour entre autre optimiser le moment de la retraite.

Pour plus de renseignements contactez-nous !

Pour faire votre demande ou en savoir plus :

13 + 4 =